1bbd6dfd5b37b593c72ed889e306e0133edd970f
0c0e1343bbf2b0567b68a2c1defb2485ba8002e8
Fermer
jeunesse

La Manivelle, tourne toujours

Fe2310df05cbc620173004c473ec0b5e991b9022
Impactée comme toutes les autres maisons culturelles, la Manivelle doit composer avec une seconde saison consécutive faite d'annulations et de reports, tout en restant mobilisée pour accueillir et accompagner les artistes dans leur travail de création.

L'ambiance a beau être incertaine, tout le monde est au travail. Régisseur, administration, équipe artistique : « Nous avons commencé par nous mettre en chômage partiel,, mais très vite, tout le monde s'est aperçu qu'il y avait énormément de travail et que réduire le temps d'activité ne nous permettait pas de tout faire » explique François Gérard, directeur de la Manivelle. Avant de reprendre : « La plus grosse partie du travail en ce moment, c'est la gestion du calendrier et du planning d'occupation de la salle. On se refuse à annuler tout le reste de la saison, du coup, on annule les spectacles mois par mois en fonction de l'évolution de la situation, en tâchant de trouver au maximum des possibilités de reporter les dates annulées. Cela oblige à une gymnastique délicate et à de nombreux échanges, mais c'est essentiel pour maintenir notre soutien aux compagnies programmées ». L'équipe en sait quelque chose puisque la Manivelle, c'est aussi une compagnie, touchée comme les autres par les annulations et les reports en série depuis le printemps 2020.

 

Alternant entre création ample et forme plus modeste, la compagnie doit aussi conjuguer avec les annulations et reports des dates de ses propres spectacles. « Bled, d'après le texte de Daniel Danis la création de fin 2019 n'a vécu que le temps de quelques représentations avant le premier confinement du printemps et les quelques semaines d'ouvertures en automne n'ont pas permis de la reprendre. Le spectacle de 2020, Miette et Léon de François Chanal n'a pas encore pu être créé comme il devait l'être début 2021. Et chaque semaine qui passe complique l'agencement du calendrier et des dates de tournée potentielles. On commence à entendre parler de dates pour 2023...  » explique l'artiste. Difficile dans ces conditions de construire les prochaines saisons avec sérénité. L'équipe n'en reste pas moins mobilisée : après des expériences par écran interposés, de nouveaux formats sont à l'étude, pour permettre au spectacle de rester vivant et rendre possible une autre forme de rencontre avec le public. Pôle ressource jeune public, le lieu voit aussi passer de nombreux collègues. « Pour eux comme pour nous, ça fait du bien de voir du monde autrement qu'en visioconférences ».

 

En outre, le studio de répétition ne désemplit pas pour accueillir et accompagner artistes et compagnies dans leur travail de recherche et de création. Ce jour-là, c'est le texte de Sébastien Joanniez, Stroboscopie qui prend doucement forme. « On a de la chance de pouvoir permettre à des comédiens et des metteurs en scène de venir travailler. Pour eux, c'est aussi un drôle de grand temps mort qui les laisse loin du public et souvent des planches pendant longtemps. Parvenir à poursuivre un travail de création à distance ou sans plateau, c'est un défi... » ajoute François Gérard. Quant au lien avec le public, s'il est forcément distendu, il reste fort : « A chaque fois que nous devons annoncer l'annulation de nouveaux spectacles, nous recevons de nombreux messages d'encouragement. Au moment de la reprise en septembre dernier, on a eu énormément d'inscrits aux ateliers et de nombreuses réservations. L'appétit du public est toujours présent, je ne suis pas inquiet à cet égard. Ce qu'il faut au plus vite c'est définir les conditions d'une réouverture, pour permettre à tout le monde de se retrouver. La situation actuelle est confuse pour tout le monde, l'incertitude permanente s'avère extrêmement dommageable, sans compter la situation des intermittents dont l'année blanche va arriver à son terme et qui restent dans la plupart dans une situation très précaire » renchérit le directeur. La suite de la saison reste maintenue, dans l'espoir que les conditions sanitaires permettent l'accueil du public avant son terme et l'équipe reste mobilisée pour construire de nouvelles formes si la situation devait perdurer. Une agilité et une inventivité à saluer.

Publié le 22/02/2021 Auteur : Guillaume B.

http://lamanivelletheatre.com

La Manivelle, rue Louis Lejeune à Wasquehal