2408387ba024a197fef2c17f6a6c48c05e912839
070143affe6245c73c52af605b15310f1d632fee
Fermer

Dick Annegarn

Dick est twist. Dick est allègre, festif, gourmand. Cela fait belle lurette que Dick Annegarn n’avait pas livré un album aussi radieux. « Un disque du matin », dit-il. Le matin pour l’élan, le souffle, l’envie, le grand « allons-y » de la joie. Car Twist ne se cache pas d’avoir voulu dire autre chose que ce que soufflent les vents du moment. Ces chansons lui ressemblent, évidemment, mais elles le montrent tourné tout entier vers une limpide lumière. Avec le temps, on considérait peut-être Dick Annegarn comme un grand échassier riche en proverbes qui tordait sa voix grave en même temps que les vieilles droites euclidiennes de la chanson française. Ce Néerlandais devenu occitan contait le monde à la manière d’un derviche farceur aux énigmes semées de safran, de cumin et d’angélique. Si on voulait le résumer, on ressortait Bruxelles et quelques cartes postales d’un parcours de plus de quarante ans derrière le micro. Et cela avait toujours une couleur de blues chewingumisé par une dolence insolente et forte en gueule – un blues poil-à-gratter, avec des airs de questions de maître zen à son disciple. Twist, album sorti le 18 novembre 2016